Tuesday, May 14, 2013

Peace vs Justice

http://amnesty-luxembourg-photos.blogspot.com/2013/05/evenement-peace-vs-justice.html
Photos © Sam van Maris
________________________________________________________




Amnesty International Luxembourg, son groupe Justice internationale et la Confé-rence du Jeune Barreau de Luxembourg ont organisé le 14 mai dernier le cinéma-débat: « LA COUR PENALE INTERNATIONALE, UNE NECESSITE OU UN OBSTACLE A LA PAIX? » au cinéma Utopia.

Les deux organisations ont présenté le documentaire « Peace vs Justice » de Klaartje Qui-rijns qui s’interroge sur le rôle de la Cour pénale internationale dans le processus de paix en Ouganda, à travers ses poursuites à l’encontre de Joseph Kony, le chef du groupe rebelle Lord Resistance Army (LRA), qui sème la mort et la destruction en Ouganda depuis près de vingt ans.

A travers son film, la réalisatrice a montré qu’il existe une grande différence entre la percep-tion de la justice: d’un côté par les avocats de la Cour pénale internationale et d’un autre par certaines communautés affectées par le conflit en Ouganda. Alors que la Cour pénale internationale veut amener Joseph Kony devant la justice, la population locale veut surtout la paix et que ses enfants rentrent à la maison. Ce qui explique pourquoi Joseph Kony est toujours en liberté.

La projection a été suivie d’un débat en présence de Kirsten Meersschaert Duchens, coordi-natrice régionale pour l'Europe de la Coalition pour la Cour pénale internationale et de Mat-thew Happold, professeur de droit international public à l’Université de Luxembourg.

Après avoir présenté le rôle et le fonctionnement de la Cour pénale internationale au public, les intervenants ont insisté sur le fait que la justice n’entre pas en contradiction avec la paix malgré les problèmes de perception qu’il peut y avoir entre la Cour et la population en Ouganda. La paix et la justice sont complémentaires. Il ne peut pas y avoir une paix du-rable sans une reconnaissance publique de la souffrance des victimes. Pour éviter de nouvelles violences, justice devra être faite en inculpant et jugeant les auteurs des crimes et en accordant une réparation aux victimes afin qu’elles puissent reconstruire leurs vies.

No comments:

Post a Comment